Biosynergie, le traitement holistique du stress par des méthodes psycho-corporelles associées à l'énergétique chinoise  
 Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 566

Actuellement :
Visiteur(s) : 7
Membre(s) : 0
Total :7

Administration

 Le pouvoir de l'intention

Pour recevoir par email lintention du jour et bien plus encore..., inscrivez-vous !
Merci de recopier le code numérique ci-dessous
captcha

 Chat Box
debaud.>Comment bien

Cliquez ici pour entrer


Il y a 0 personnes connectées.
 Ephémérides
En ce jour...
2002
En étant moi-même et en faisant ce que j'aime, j'apporte ma contribution à la vie.

 Agenda des stages
stageTous nos stages sont ici !
 Relation amoureuse
Pour soutenir votre relation amoureuse, tirez un texte au hasard en cliquant sur le coeur qui bat et lisez les affirmations à haute voix...

 Activité du Site
Pages vues depuis Février 1997 : 31 494 801
  • Nb. de Membres : 566
  • Nb. d'Articles : 117
  • Nb. de Forums : 15
  • Nb. de Sujets : 4
  • Nb. de Critiques : 0

Top 10  Statistiques


7 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Election Présidentielle : l'insurrection des consciences avec Pierre Rabh
Posté par ressources-formation, le Dimanche 27 janvier 2002 @ 02:30:27

(Lu 7822 fois)
Rechercher dans RESSOURCES FORMATION
ressources-formation écrit

"

La confiance et l'estime qui ont déterminé des amis à faire appel à ma personne pour mettre à profit les élections présidentielles afin de donner un espace d'expression à l'insurrection des consciences m'ont été comme une déflagration. En effet, ma propre insurrection qui date d'une quarantaine d'années est politique mais n'a jamais emprunté les chemins de la politique au sens conventionnel du terme. Mon premier objectif a d'abord été de mettre en conformité ma propre existence (impliquant ma famille) avec les valeurs écologistes et humanistes que je n'ai cessé de servir de mes modestes forces et moyens, au Nord comme au Sud, depuis que j'en ai reconnu l'urgente nécessité dès 1960, époque de mon retour à la terre.



Chemin faisant, cette quête de cohérence a mis pour moi en évidence le piège universel dans lequel se débat l'ensemble de l'humanité. La techno science et le mythe du progrès auxquels les deux ou trois derniers siècles ont été voués n'ont pas contribué à l'humanisation escomptée. Il en est résulté objectivement un traquenard confisquant à l'humanité une authentique maîtrise de son destin. Si l'humanisation dans le sens d'une transformation hautement positive du genre humain n'est pas au programme de ce genre humain, quel projet s'inscrit alors dans notre histoire en dehors de la violence et de la prédation ? On peut se demander pourquoi, dans l'immense champ du réel qui offre à nos intelligences et à nos consciences des choix à l'infini, nous avons installé sur notre planète-oasis un système fondé sur l'antagonisme guerrier et l'avidité érigée en économie. Ce choix inintelligent se traduit en outre par une détérioration de la biosphère telle que nous nous demandons d'ores et déjà si elle pourra être viable pour nos enfants.

Comment expliquer, par exemple qu'en dépit de nos prouesses technologiques et de nos extraordinaires capacités, nous n'ayons pas résolu un problème aussi élémentaire et basique que permettre à chaque être humain d'être nourri, vêtu, abrité et soigné. Pire encore, c'est au sein même de la prospérité la plus démesurée que certains êtres humains sont de plus en plus frappés ou menacés d'indigence et d'exclusion.

Nous voici donc confrontés à un modèle d'existence planétaire non seulement profondément erroné mais le plus périlleux de notre histoire. C'est dans cette tragédie universelle que se révèlent et s'exacerbent toutes les tares de l'homme contre l'humain et contre la nature. Cet enjeu considérable ne peut laisser indifférent et invite effectivement chacun d'entre nous à une insurrection légitime de sa conscience.

C'est pourquoi, après les affres de l'indécision et des hésitations, le "oui" à votre appel s'est imposé à moi, sous les encouragements affectueux et confiants de bon nombre de mes amis. C'est dire que le message écologique que vous souhaitez que je serve concerne d'abord l'humanité, indivisible par nature, vivant sur une planète dont l'intégrité et la sauvegarde incombent à chaque être humain, à chaque nation. Les actions et les dispositions, aux plans local, national et international doivent découler de cette évidence.

Ce "oui" pour être candidat comporte quelques conditions et nécessite quelques clarifications :

Je tiens d'emblée à préciser que ma candidature n'est en rien contre qui que ce soit. Elle est, par contre, résolument pour une logique qui donne à la personne humaine et à la nature la place centrale, comme référence inspirant l'organisation de la cité, de la nation et des nations : une personne qui ne soit plus réduite à "l'homo economicus" au sein d'une hyper-prospérité sans satisfaction véritable, ni réduite à l'agonie dans la précarité et la misère qui lui dénient toute possibilité d'existence. Quant à la nature, il est plus que temps de lui reconnaître le magistère absolu d'être la garantie de toute vie et de notre survie. Oublier ce caractère irrévocable condamne tous nos efforts et nos projets quels qu'ils soient à n'avoir pas de lendemain. Une véritable maturité de la conscience collective voudrait que l'on s’attelle à un travail de restauration planétaire. Une partie relativement modeste des ressources consacrées à la violence et à la destruction suffirait à ce grand œuvre. Utopie ? Sans doute, mais utopie n'est pas chimère mais ce non-lieu de tous les possibles, si nous le voulons vraiment.

Cette campagne électorale sera avant tout l'occasion d'une mobilisation de tous ceux qui ressentent l'urgence de cette insurrection pacifique et légitime face à l'immensité de l'enjeu. Anticipant sur des évolutions sans avenir, la société civile constitue déjà un vaste laboratoire d'expérimentation où s'élaborent des alternatives dans tous les domaines : santé, éducation, écologie, agriculture, technologie, nutrition, économie, solidarité internationale, relations sociales etc. Ces multitudes d'innovations sont comme des semences d'espérance, un potentiel qui pourrait s'évaluer pour mieux se faire entendre par ceux à qui incombent les orientations politiques majeures.

Au-delà des clivages politiques et de tout ce qui fragmente notre réalité commune, c'est à la fédération des consciences que l'on fait appel. C'est-à-dire à ce lieu intime où chaque être humain peut mesurer sa pleine responsabilité et définir les engagements que lui inspire une véritable éthique de vie pour lui-même, pour ses semblables et pour les générations à venir.

C'est dire que mon engagement repose sur quelques exigences :

Il doit être porté par tous ceux qui adhèrent aux valeurs que nous défendons. Cela implique une adhésion active pour diffuser le message et soutenir par des ressources toutes les activités entreprises où chacun doit se vivre comme un citoyen acteur et pas seulement délégatif. Si le processus s'avérait trop faible et non significatif d'une intensité d'engagement suffisant, cela serait pour moi un test suffisant pour me retirer et non m'obstiner dans un défi absurde sous le prétexte d'aller à tout prix au bout du processus. Ceci est un test d'authenticité, pour ne pas dire de vérité.

Il faudra bien sûr, au-delà des voeux pieux, mettre en évidence les alternatives concrètement constructives et penser à des logistiques qui les appuient, les divulguent, les incarnent largement, tant au Nord qu'au Sud. Et à ce niveau, tous ceux qui me connaissent savent combien j'ai eu souci de cette incarnation, tant dans ma propre vie que dans mes implications.

Voici donc, chers amis, ce que je propose.

Avec ma gratitude, mon dévouement et mon amitié.

Pierre Rabhi

Pour une insurrection des consciences.

Appel lancé par Alain Lecuyer pour le Collectif pour une insurrection des consciences le 1er novembre 2001.

Nous, citoyens de la planète Terre, habitant la France, lançons un appel pour l'émergence d'une véritable candidature écologique, citoyenne et solidaire à l'élection présidentielle de 2002.

La fin du 20ème siècle a révélé à l'humanité l'autre face d'un certain progrès : Tchernobyl, le prion de l'ESB, la dérive climatique, les manipulations génétiques… Dans le même temps, la perte du sens de la vie, la fracture sociale entre les inclus et les exclus, la montée explosive de nouvelles et modernes barbaries dans un monde où l'homme lui-même est réduit à l'état de marchandise. Ce début de 21ème siècle nous apporte en plus la menace d'une conflagration mondiale incontrôlable où s'entremêlent la folie fanatique, la révolte des pauvres, les passions religieuses et à l'évidence les intérêts matériels mal compris des nations dites développées.

La crise actuelle est d'abord une crise de l'homme dans son rapport au monde. Elle révèle une véritable panne éthique et spirituelle majeure : les grands systèmes religieux, philosophiques et politiques qui structuraient le sens de la vie connaissent une remise en cause durable et profonde et ce ne sont ni l'évocation nostalgique du passé ni les solutions techniques conjoncturelles proposées qui nous permettront de répondre de manière appropriée aux défis nouveaux auxquels l'humanité doit faire face en ce début de 3ème millénaire. Les problèmes ne peuvent être résolus par la pensée qui les a engendrés. L'urgence est aujourd'hui de faire un bon usage de la crise pour "grandir en humanitude" selon la très belle expression du professeur Albert JACQUARD.

Ainsi, le projet écologique, citoyen et solidaire doit proposer des solutions audacieuses et novatrices pour s'attaquer aux racines de cette crise de civilisation. Il n'y a pas de recettes miracles et chaque être humain ne pourra faire l'économie de sa propre remise en cause.

La mondialisation, la globalisation tant décriées pour leurs effets pervers nous révèlent en même temps que nous faisons partie solidairement d'un même Monde et ce serait pure folie de vouloir le nier. Le repli sur soi, la construction de forteresses pour se protéger des dangers qui nous assaillent ne sont que pures illusions. A la moindre agression, nous qui nous disons civilisés, répondons par des ripostes primaires et immatures. L'Histoire peut en témoigner, la paix des armes n'a jamais conduit à la paix des cœurs. Nos "bonnes" intentions ne conduiront pas à un avenir meilleur en jonchant le sol de cadavres d'innocents, quelle que soit leur couleur de peau ou leur nationalité.

La barbarie multiforme qui frappe aujourd'hui à chacune de nos portes nous invite à faire un choix : celui de la résignation désespérée ou celui d'un sursaut des consciences, ici etmaintenant.

Les signataires de l'Appel pour une Insurrection des Consciences souhaitent que l'élection présidentielle de 2002 permette l'expression, au delà de tout calcul politicien, d'un message vrai, lucide, résolument novateur traçant les perspectives d'un nouvel horizon pour un monde plus écologique, plus citoyen et plus solidaire.

Le désintérêt grandissant des citoyens pour la politique en est l'un des effets, le plus criant.

Nos gouvernants, de Gauche comme de Droite, gèrent le court terme, les yeux rivés sur les cours de la Bourse qui, à les en croire, serait le thermomètre de la santé du monde. Cette élection ne peut donc se réduire au débat stérile et convenu entre deux hommes qui, chacun à leur façon, nous proposeront de continuer comme avant, puisqu' aucun d'entre eux n’ a ni l'ambition, ni la volonté de nous mobiliser pour impulser une politique qui inverse la logique conduisant à toutes ces catastrophes.

D'autre part, à ce jour, les candidats qui prétendent parler au nom de l'écologie, ne nous semblent pas en mesure de porter cette parole avec assez de force de conviction ou de crédibilité.

Nous avons besoin d'une voix qui, par son authenticité, son rayonnement, son engagement et son charisme, pose les questions essentielles et crée un électrochoc dans l'opinion comme le fit René DUMONT en 1974. Une candidature de souffle et de cœur, libre de toute ambition personnelle, une candidature qui provoque l'insurrection des consciences que nous appelons de nos vœux, qui mobilise les énergies de tous ceux qui, dans leur vie quotidienne, veulent rompre avec cette logique productiviste qui réduit en Occident le bonheur à l'accumulation de biens matériels, et condamne les 3/4 de l'humanité à la misère, à la guerre et à la mort.

Nous avons demandé à Pierre RABHI, paysan agro écologiste et écrivain, d'être cette voix.

Ceux qui l'ont approché le savent : les engagements de toute sa vie, sa pensée, ses livres, son œuvre personnelle et associative, sa probité, son immense courage, la générosité de son ouverture au monde font de lui le porte parole crédible d'une écologie réellement soucieuse de réconcilier l'Homme et la Terre.

De surcroît, par ses origines mêmes, conjuguées à sa profonde compréhension de notre culture occidentale, il est un pont entre les deux rives de la Méditerranée, entre le Nord et le Sud, entre les exclus et les inclus. Qui pourrait ne pas voir la force et l'actualité de ce symbole ?

répondant favorablement à notre demande, a accepté d'être candidat à l'élection présidentiellede 2002. Il souhaite que sa candidature soit portée par un authentique mouvement citoyen rassemblant dans la transparence, la loyauté et la convivialité, ceux qui oeuvrent pour qu'un autre avenir soit possible.

Il appartient à chacune des personnes interpellées par cet appel de manifester son soutien en nous renvoyant le coupon réponse ci-dessous.

Chacun est également invité à reproduire et à diffuser cet appel parmi ses connaissances et ses réseaux.

Le parcours de Pierre Rabi

  • 1938 : Fils d’un forgeron du sud algérien, Pierre est confié à l’âge de 5 ans, après le décès de sa mère, à un couple d’Européens. Il reçoit une éducation française tout en conservant l’héritage de sa culture d’origine.

  • 1960 : La guerre d’Algérie accentue le clivage. Il est alors ouvrier dans une entreprise parisienne et met en cause les valeurs de compétition de la modernité. Avec sa femme Michèle, une parisienne, il quitte la capitale pour s’installer en Ardèche. Ouvrier agricole, il récuse déjà fortement la logique productiviste appliquée à l’agriculture dont les conséquences dévastatrices révèlent aujourd’hui leur ampleur.

  • 1972 : Après avoir fait la découverte de l’agriculture biologique et écologique, il applique avec succès ces méthodes sur sa petite ferme, dans l’agriculture et l’élevage, sur cette terre aride et rocailleuse où grandiront leurs cinq enfants.

  • 1978 : Pierre Rabhi est chargé de formation à l'agro-écologie par le CEFRA (Centre d'études et de formation rurales appliquées)

  • 1981 Pierre Rabhi commence à transmettre son expérience agroécologique et met au point divers programmes de formation en France, en Europe et en Afrique. Sur l’invitation du Burkina Faso, Pierre Rabhi organise le premier programme d’agroécologie qu’il propose comme alternative aux paysans confrontés au marasme écologique (sécheresses) et économique (cherté des engrais et pesticides). Il fonde en collaboration avec l’association du Point Mulhouse le premier Centre africain de Formation à l’Agroécologie.

  • 1985 : création du centre de formation à l'agro-écologie de Gorom Gorom, avec l'appui de l'association "Le Point-Mulhouse ".

  • 1988 :Pierre Rabhi est reconnu comme expert international pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la désertification, comprise comme tout processus qui porte atteinte à l’intégrité et à la vitalité de la biosphère, et ses conséquences humaines. Il participe à des programmes d’échelle mondiale y compris sous l’égide des Nations-Unies.

  • 1989 : Fondation du Carrefour International d’Echanges et de Pratiques Appliquées au Développement (CIEPAD) avec l'appui du Conseil général de l'Hérault : mise en place d'un " module optimisé d'installation agricole ", de programmes de sensibilisation et de formation, lancement de nombreuses actions de développement à l'étranger (Maroc, Palestine, Algérie, Tunisie, Sénégal, Togo, Bénin, Mauritanie, Pologne, Ukraine...)

  • 1992 : lancement du programme de réhabilitation de l'oasis de Chenini-Gabè en Tunisie

  • 1996 : Pierre Rabhi est l’initiateur du concept Oasis en tous lieux devenu aujourd’hui mouvement autonome

  • 1997-98 : intervient à la demande de l'ONU dans le cadre de l'élaboration de la Convention de lutte contre la désertification (CCD) et est appelé à formuler des propositions concrètes pour son application.

  • 1999-2000 : Création de Terre & Humanisme. Cette structure en construction doit permettre d’élargir l’action en faveur de pratiques écologiques autonomes et d’une solidarité internationale.
    Lancement de nouvelles actions de développement au Niger (région d'Agadez) et au Mali (région de Gao).
  • 2002 : S’appuyant sur ses actions concrètes, à travers ses conférences, ses publications et aujourd’hui sa candidature, Pierre Rabhi contribue au débat public majeur de notre temps : sauver la terre nourricière ici comme ailleurs .

A lire de Pierre Rabhi

Le Gardien du Feu (roman) Editions de Candide, Lavilledieu, 1986 (en cours de rééd. aux éd. Albin Michel, Paris).

Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe - Albin Michel, Paris, réédition 1995.

L'offrande au Crépuscule - Editions L'Harmattan, réédition 2001,

Prix des Sciences Sociales Agricoles du ministère de l’Agriculture

Le Recours à la Terre - Editions Terre du Ciel, Lyon, 1995

Parole de Terre - Editions Albin Michel, Paris, 1996 (préface de Yehudi Menuhin)

Manifeste pour des Oasis en tous lieux

Ouvrage collectif sous la direction de Pierre Rabhi, 1997

Comité de soutien à Pierre Rabhi, Place Meynier, 30250 SALINELLES - Tél./Fax : 04 66 93 04 67

Courriel :  secretariat@rabhi2002.net

Internet :   http://www.rabhi2002.net




"
Ezali
287     

  Posté : 29-12-2016 16:00

Grâce à votre site je viens d’appendre plusieurs choses. Continuez !

voyance par mail


  Profil
Ezali
287     

  Posté : 28-06-2018 10:35

Très bon blog et merci d'en faire profiter.
voyance gratuit par mail - http://www.mon-site-voyance.com

  Profil
luciham20
29   

  Posté : 03-09-2019 05:08

I am sure, you’ve a great readers’ base already! https://games.lol/applist/keyword/eras-of-alchemy/

  Profil
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


..: Article : Précédent | Suivant :..


Liens Relatifs


 Sondage

Selon vous le plus important pour une vie de couple harmonieuse est :
 L'entente sexuelle
 La complicité
 L'authenticité
 L'amour
 Le partage de valeurs communes

  Results, Résultats


  • Votes : 565
  • Commentaire(s) : 0

 Article du Jour
Il n'y a pas encore d'Article du Jour.
 Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.


 Bibliographie



Design : web-@-ressources  Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.

Temps : 0.1535 seconde(s)